Jardin japonais.... L'unique rescapé!

Publié le par Messire Merlin

'Le survivant!... le respect de l'âge.... peut-être!'

Le jardin japonaisB

Les cactus de Messire Merlin !

 

L’autre jour Ma Maîtresse était en pleine extase devant un bac de cactus trônant à l’entrée de la pépinière du coin. Pourquoi pas, après tout ! Initialement nous étions venus pour l’achat de mes saintes croquettes domiciliées trois rangées plus loin. Au fur et à mesure de son inspection ‘cactéïenne, elle s’empourprait d’excitation…. Ah, les bipèdes, toujours très surprenants! Comme animés par une âme secrète, les cactées rivalisaient de beauté par leur diversité : ronds, fins, élancés, en coussins, en tridents…. toutes les formes y étaient représentées. Certains, même, étaient parés de fleurs comme pour inciter à l’adoption ! Soudain, comme une révélation divine, elle s’exclama en me fixant de ses yeux verts : mais comment ai-je pu vivre sans jardin japonais !

A ma grande surprise et en moins de quelques secondes le panier se gonfla de la famille des Cactaceae. Famille envahissante qui risquait fortement de déborder sur la place dévolue à mes croquettes. Epouvanté, je la dévisageais avec anxiété, mais la malheureuse pensa que c’était là un encouragement… et hop, deux de plus dans le panier déjà sur gonflé ! Devant le danger d’une diète annoncée, je me jetais par terre comme terrassé par une hypothétique hypoglycémie !

- « Oh, tes croquettes Messire…. Allez, on y va ! »

De retour à la maison, les plantations s’imposaient…… d’adorables personnages en porcelaine se promenaient, pêchaient, portaient des seaux d’eau……tout un petit peuple de lilliputiens s’installait dans la jardinière adéquate ! Les mains sur les hanches, satisfaite de sa création, Maman jubilait de Bonheur devant cet étrange Monde, oubliant l’heure de ma gamelle.

 

Quelques secondes plus tard.

Le ventre bien rempli, je m’étire l’esprit serein, l’estomac rassuré, Quel bonheur de se sentir habité par les saintes croquettes !

Sur le buffet de chêne, juste au dessus de ma tête la famille cactées me regarde du coin de l’œil. Sur la scène miniature les minuscules personnages semblent m’appeler. A y regarder de plus près ils sont bien mignons et paraissent disposer à jouer. Maman est hors de vue….J’en saisi un avec grande délicatesse, puis deux, puis toute la tribu y passe ! Super, ça roule sur le carrelage de la salle à manger. Lassé par ces personnages muets je remarque Le cactée, probablement le Chef de la tribu….., celui qui est rond comme mon ’ballon bille’, le plus gros, Celui là, doit être aussi génial que ma balle ! J’ouvre une gueule béante et houp, je l’embarque ! Pas vraiment loin……. Etrange sensation….. un peu comme le jour où sur la table du salon, lors d’un apéritif, j’avais chipé les cures dents. La gueule pleine du Chef de tribu je me sens mal à l’aise…… La porte s’ouvre, un hurlement s’échappe de la bouche de ma maîtresse puis, comme à l’accoutumée s’en suit une course poursuite…… Impossible de larguer le chef de la tribu qui s’agrippe avec acharnement à mes babines meurtries !

 

Quelques minutes après l’arrestation de Messire Merlin.

Installée sur le tabouret de la cuisine, Messire merlin coincé fermement entre mes genoux, sa gueule grande ouverte, j’explore avec méthode son gosier…… extirpant délicatement, avec la pince à épiler, les épines de cactus plantées dans les babines de sa Majesté ! La loupe binoculaire est une alliée de taille dans la chasse aux épines.

Puis, résignée, je procède, sans tambour ni trompette à l’enterrement des ‘personnages’ d’un jour. Courageusement je fais une croix sur mon rêve japonais apparemment incompatible avec Messire Merlin !

Qui veut un Airedale ?

Un airedale, c’est grand, souple, agile, adroit, rapide, joueur, farceur, un grand coeur…..que du Bonheur !

 

Publié dans Méfaits et larcins

Commenter cet article

ecureuilbleu 19/08/2012 13:37

Je suis revenue lire les exploirs de Messire Merlin avec les cactées. Sacré diablotin. J'ai 3 chats pour quelques jours : les deux miens et celle d'Aurélien, et ça valse aussi dans la maison.
Bisous

ecureuilbleu 24/06/2012 13:51

je le veux bien ton airedale. J'ai adoré ta façon de raconter ses exploits. Moi ce sont les orchidées qui me font cet effet-là en jardinerie. Messire Merlin a dû souffrir et être bien puni quand
même. Bisous

Messire Merlin 24/06/2012 16:49



Un cadeau comme Messire Merlin  et c'est tes voisins qui déménagent!!!! C'est un trésor mais spécial. On ne compte plus les visites chez le vétérinaire. Depuis bébé, il
vole, se sauve avec l''objet' dérobé et l'avale tout rond! A la maison tout est en hauteur... mais ça ne siffit pas! Un jour il faudra que je prenne le temps de mettre ça sur papier... en plus
rien n'est inventé... c'est peut-être ça le pire (sourire jaune!) . Je sais que les orchidées sont délicates à garder, mais elles font aussi rêver. Bisous Brigitte et Merci 


 



Martial 28/05/2012 12:24

Ta façon de raconter est vraiment marrante ! On s'y croirait !

LADY MARIANNE 22/03/2012 20:52

bonsoir Messire Merlin !!
un joli toutou !! et de bons articles !!
j'ai un vote du plus beau chien en ce moment-
si tu veux ! tu peux voter -
bonne soirée -

Messire Merlin 23/03/2012 09:14



Bonjour Lady Marianne!!! 


J'aime bien ton blog.... comme j'adore Don Quichotte.... D'ailleurs.... mais... chut c'est un secret!


Pour le plus beaux des Toutoux.... Messire a déjà voté... Tu penses bien!


Belle journée jolie Lady et à tout bientôt.... dans ton Blog Chateau, je repasserai